Cure ORL

50,00

Vous souffrez d’inflammation, d’infection de la sphère ORL, ou des bronches, vous êtes atteint de façon chronique, vous êtes sujet à de fréquentes récidives, vous avez un terrain allergique. Le prix indiqué correspond aux arrhes.

Description

Votre médecin a diagnostiqué

Rhino-sinusites infectieuses ou allergiques.
Rhinites atrophiques.
Ecoulements postérieurs chroniques.
Pathologies de l’oreille moyenne avec composante tubaire :

  • Otites séro-muqueuses avec ou sans aérateurs,
  • Otites moyennes aigües récidivantes,
  • Otites chroniques suppurées ou non.

Rhino-pharyngites de l’adulte et de l’enfant, angines à répétition (si chirurgie non indiquée), amygdalites cryptiques.
Laryngites catarrhales et laryngopathies fonctionnelles des professionnels de la voix.
Trachéo-bronchites chroniques avec ou sans dilatation des bronches, isolées ou associées à une sinusite.
Asthme surinfecté, bronchite asthmatiforme.

La cure est particulièrement indiquée en pré et post-opératoire (tympanoplastie et chirurgie des sinus) ainsi que dans les séquelles de radiothérapie.

Chez l’enfant, la cure prend toute sa valeur dans la prévention des séquelles (surdité) et lorsque la fréquence des récidives pose des problèmes scolaires ou altère l’état général.

 

Les soins

Les cures thermales sont le remède naturel pour soigner les maladies des voies respiratoires. Grâce aux minéraux actifs, les eaux thermales agissent directement sur l’organe défaillant.

Les 6 soins journaliers pratiqués en cure ORL sont effectués par le curiste lui-même, par un masseur kinésithérapeute ou par un médecin. Les techniques employées font appel à l’inhalation et à la pulvérisation d’eau thermale. Leurs actions sont la détersion et le désencombrement des voies respiratoires.

Traitement des voies respiratoires :

L’irrigation nasale

Cette technique de soin consiste à laver les fosses nasales par une grande quantité d’eau thermale isotonisée ; c’est-à-dire de l’eau thermale à laquelle on a ajouté du sel..

Le bain nasal

Il s’agit d’un lavage des fosses nasales avec l’aide d’une pipette. Le curiste lave une narine puis l’autre avec de l’eau thermale isotonisée c’est-à-dire de l’eau thermale à laquelle on a ajouté du sel.

Les pulvérisations

Le curiste dirige un jet d’eau sulfurée sur le pharynx et les amygdales.

Le humage

Le curiste inhale par le nez ou par la bouche des vapeurs sulfurées sèches qui se dégagent spontanément de façon instantanée au contact de l’air.

Les nébulisations

Inhalation par le nez ou la bouche d’un brouillard formé par les gouttelettes d’eau thermale. Douche pharyngienne réalisée par un médecin. Projection d’eau thermale sulfurée sous pression en direction des parties du pharynx, des amygdales en particulier. Le soufre contenu dans l’eau permet une régénération de la muqueuse pharyngée.

Insufflation tubaire réalisée par un médecin

Il s’agit d’introduire par voie nasale un mince tube, appelé sonde d’Itard, à travers lequel sont insufflées des vapeurs sulfurées sèches à destination de la trompe d’Eustache et de l’oreille moyenne. Cette technique associe mécaniquement un nettoyage des trompes et un balayage des sécrétions.

Le lavage des sinus par la méthode de Proetz réalisée par un médecin

L’opération consiste en un lavage complet avec de l’eau thermale sulfurée des cavités rhinosinusiennes et une action locale trophique sur la muqueuse.

Le gargarisme

Il consiste à baigner et à assainir le fond de la gorge par de l’eau thermale avec un nettoyage doux de la région oro-pharyngée, son action se situe au niveau de la muqueuse du pharynx.

Le pédiluve

Bain de pied très chaud dont l’effet attendu est de décongestionner les voies respiratoires supérieures par un déplacement de la masse sanguine vers les pieds.

Cure de boisson

Consiste en un traitement d’hydrothérapie interne; absorber l’eau thermale par petites gorgées. Le médecin prescrit la source à utiliser.

Le Vaporarium

Les curistes circulent dans un bain de vapeurs sulfurées au coeur de galeries de soins creusées dans la roche et spécialement aménagées. Un hammam naturel à la température comprise entre 38°C et 42°C et une hygrométrie de 95%.

La piscine de relaxation

Une eau thermale à 34°C qui favorise la relaxation grâce au matelas à bulles et aussi le massage par des hydrojets immergés. Ce bain en piscine suit les séances du vaporarium.

Traitement des voies respiratoires moyennes :

Selon les parties de l’arbre respiratoire que l’on veut soigner, l’aérosolthérapie est la technique indiquée. L’eau thermale est fragmentée en particules plus ou moins fines.

L’aérosol sonique

L’aérosol est vibré, les particules sont accélérées permettant d’atteindre les sinus et renforçant l’efficacité du traitement.

L’aérosol manosonique

Une pressurisation par contrôle manuel vient s’ajouter à l’aérosol vibré et pulsé. Elle permet à l’aérosol de pénétrer dans la trompe d’Eustache. Cette technique est destinée aux soins de l’oreille moyenne.

Les soins effectués par les masseurs kinésithérapeutes :

La rééducation respiratoire

Exercices destinés à améliorer les fonctions respiratoires, notamment la ventilation pulmonaire.

Le drainage postural

Exercices destinés à désencombrer les bronches soit par des positions appropriées ou manoeuvres externes comme le clapping.

Pin It on Pinterest

0
    0
    Votre panier
    Panier vide