Les Thermes de Luchon

au coeur des Pyrénées, vous souhaitent la Bienvenue
Luchon ville Santé & Active

Partager sur FaceBook / Partager sur MySpace / Partager sur Twitter / Autres Partages
 
Blog
 
 
 
Le VaporariumLes Thermes ChambertBâtiment du Prince ImpérialL\'Hospice de FranceLe Baron d\'EtignyKiosque du Parc ThermalLes ThermesLuchonLuchon SuperbagnèresOursSalle d\'InhalationLa Vallée du Lys Le Port de Vénasque

Réservez votre cure en ligne

- Cure ORL
- Cure RH
- Santé du dos
- Coaching santé
- Sevrage tabagique
- Post cancer
- Vox detox

- Hydrothérapie buccale

- Acouphènes

 

Réservez votre cure par courrier

Dans le menu Téléchargements imprimez votre fiche de réservation que vous devez renseigner et envoyer avec votre règlement.

 

SAISON 2017 - du 13 Mars au 04 Novembre

Dans les liens Téléchargements et Nos offres spéciales retrouvez les nouveautés 2017

 

Historique des thermes

 

Luchon... 2000 ans de thermalisme !

 

C'est une renommée deux fois millénaire qui consacre les vertus thérapeutiques des eaux de Luchon.

Ses lettres de noblesse remontent au temps des romains qui développèrent la ville, alors appelée ILIXON(déesse des eaux), et creusèrent les premières piscines thermales.
Ilixo, dieu des sources, donne son nom à la vallée de Luxon ou Luchon. Le bourg né auprès des sources était quant à lui appelé Bagnères, de balnearia,balnearium(bains, baigneries). Plus tard, le nom associant Bagnères de Luchon fut d'usage pour désigner la ville elle-même de Bagnéres en pays de Luchon.
Quatre sources différentes étaient exploitées durant l'antiquité, notamment grâce à l'aménagement d'une grotte. Les bains proprement dits se composaient de trois piscines superposées alimentées par des bassins, plus modestes qui servaient peut-être à refroidir les eaux.

historique des thermes de Luchon - document 1
Cliquez sur l'illustration pour télécharger le document au format PDF.

 

Balneum Lixonense post Neapolitense Primum

 

(Les bains de Luchon sont les premiers après ceux de Naples)

Après six siècles d'opulence, les invasions barbares portèrent un coup fatal à la renommée de Luchon qui sombra dans l'oubli, les bains n'étant plus utilisés que par la population locale.

Au XVIII siècle, Jacques BARRAU, consul de la ville, soumit à l'Intendant de la province, Antoine MEGRET, baron d'ETIGNY, son projet de redonner à Luchon son prestige passé.
En 1759, le baron d'ETIGNY visita la ville et tomba sous le charme. Il construisit un bâtiment pour les Thermes, fit une allée, qui porte son nom, pour relier les Thermes à la ville. Outre de nombreux bâtiments et ouvrages d'art, d'ETIGNY rendit carrossables les anciennes voies de communication, gage de développement. En 1761, il organise un service médical complet, avec un chirurgien, un médecin et un apothicaire, chargés de veiller aux soins et à l'hygiène des curistes.
En 1763, la notoriété de Luchon s'étaye grâce à la venue du Duc de RICHELIEU qui en fit la promotion à la cour de Versailles et obtint du roi des subsides qui permirent à d'ETIGNY de développer la cité et les bains de Bagnères de Luchon.

historique des thermes de Luchon - document 2
Cliquez sur l'illustration pour télécharger le document au format PDF.

L'engouement pour les bains de Luchon était entretenu par la fréquentation de personnalités célèbres. Accompagnants le développement des sciences, des études thérapeutiques étaient menées sur les eaux thermales. Les fouilles menées en 1766, mirent à jour pas moins de vingt-quatre monuments antiques. Le souhait posthume de d'ETIGNY était l'implantation d'un grand établissement à l'extrémité de l'allée.
C'est son successeur, l'intendant FOURNIER de la CHAPELLE qui poursuivit les travaux d'aménagement. En 1782, il fit réaliser les plans d'un projet de grand établissement des bains LACHAPELLE. Les travaux débutèrent en 1785, mais faute de financement ils furent interrompus et la révolution française vint geler le projet.

 

Les thermes au XIXème siècle

 

De 1804 à 1815, plusieurs établissements virent le jour : bains RICHARD, bains FERRAS, bains de la REINE. En 1830, la ville avait fait l'acquisition des ces 3 établissements. En 1857, après la destruction des bains de la REINE par un incendie, la ville après quelques turpitudes fit les bains SOULERAT qui rentrèrent dans l'escarcelle de la ville. L'engouement des bains progresse, les savants chimistes, hydrologues et médecins se perfectionnent et les techniques évoluent.

historique des thermes de Luchon - document 3
Cliquez sur l'illustration pour télécharger le document au format PDF.

L'architecte Edmond CHAMBERT propose à la ville de Bagnéres-de-Luchon son projet de thermes. La première pierre du futur établissement fut posée le 22 aout 1848. Un facteur important était l'analyse des sources existantes. La recherche de nouvelles sources par des forages fut menée par des scientifiques et des médecins confirmés. Le nouvel établissement fut inauguré le 20 juillet 1857. Dans le parc thermal se trouvait une piscine: anciens bains radioactifs sur l'emplacement actuel de la maison du curiste. Ces bains avaient des propriétés propres au traitement de l'arthrose et des lésions cutanées.

A partir de 1860, les soins et les installations évoluent, le traitement des voies respiratoires se renforce avec la création des pulvérisations, du humage... Les médecins réalisent les premières insufflations.
Ce sont près de 2000 ans d'histore des bains de Bagnères-de Luchon qui se concluent au XIXème siécle par les thermes CHAMBERT.

historique des thermes de Luchon - document 4
Cliquez sur l'illustration pour télécharger le document au format PDF.

En 1867, le Prince Impérial, fils de Napoléon III et de l'Impératrice Eugénie, séjourna à Luchon et fut soigné aux Thermes dans un petit bâtiment en bois qui lui fut réservé.
La réputation de Luchon fut ainsi faite et les Thermes de Luchon se développèrent.
En 1929, le Radio Vaporarium sulfuré voit le jour, révélant 1200 mètres de galeries, hamman naturel conçu et utilisé par les Romains, qui serpentent à même la roche.
En 1954, le Pavillon du Prince Impérial fut construit à l'emplacement du petit bâtiment en bois aujourd'hui Pavillon des Buvettes.
En 1969, le Vaporarium, unique en Europe, est valorisé par la construction du bâtiment actuel et il se modernise en 2010 par une rénovation totale.
Les Thermes de Luchon n'ont pas cessé d'évoluer par la restructuration et la rénovation des services de soins, l'évolution des techniques thérapeutiques, la création de l'espace de remise en forme "Luchon Forme et Bien-Etre", et des forages qui ont permis de capter les sources thermales en profondeur préservant ainsi la pureté constante de ces eaux vieilles de 14 000 ans.
Après vingt siècles d'histoire, Luchon se trouve toujours à la place que lui assignait STRABON, géographe grec, qui proclamait dès le début de notre ère les sources de Luchon "les eaux excellentes".

Voir les personnalités celebres ayant trouvées l'inspiration à Luchon :

historique des thermes de Luchon - document 5   historique des thermes de Luchon - document 6
Cliquez sur l'illustration pour télécharger le document au format PDF.

Galerie d'images(survolez une image pour afficher la légende) :

Affiche de Luchon  Etablissement thermal - 1831

Etablissement thermal - Lithographie  Etablissement thermal - Lithographie

Etablissement thermal - Lithographie  Etablissement thermal - Lithographie

Les bains de la Reine - Lithographie  Les thermes - 6 février 1911 - Photographie

Montreurs d'ours - Photographie  Pavillon des buvettes - Lithographie

Plans du projet des bains de Lachapelle

 

Les plus de Luchon

 

Première station thermale de Midi-Pyrénées grâce notamment à la qualité de ses eaux soufrées.
Ville santé bénéficiant d'un environnement et d'un climat exceptionnels, ville montagne au cadre unique avec ses 13 sommets pyrénéens culminant à plus de 3000m, ville tourisme aux multiples activités ludiques et sportives, Luchon est aussi la station de toutes les innovations. Historiquement vouée au traitement classique des affections des voies respiratoires et des rhumatismes.

LES POINTS FORTS DE LUCHON
Entre sommets et lumière

Des eaux thermales sulfurées sodiques

L'eau de chaque source est unique, elle est le fruit d'une terre, d'une histoire géologique. Les eaux sulfurées, hyperthermales de Luchon sont les plus sulfurées des Pyrénées. De circulation profonde à plus de 5000 mètres, les eaux sont bactériologiquement pures, à l'abri de toute pollution de surface, elles font l'objet d'une vigilance accrue de la part de la commune. Après avoir compté 18 sources distinctes par leur sulfuration et température et 118 griffons, les thermes exploitent depuis 1991 deux forages profonds, dénommés PRE et REINE fournissant une eau à 74°C et 65°C. Pour conserver leurs propriétés thérapeutiques, les eaux thermales sont acheminées à leur température à proximité des soins afin d'éviter toute altération et contamination. L'eau de Ravi, faiblement sulfurée, desservie à la buvette prodigue ses vertus diurétiques.

Une boue thermale soufrée

Issue de la barégine (plancton) est un produit naturel résultant de l'action de plusieurs bactéries. Aux griffons des sources Luchonnaises apparaissent de longs filaments appelés "barégine". Ce sont des bactéries qui transforment les sulfures volatils et instables de l'eau en soufre colloïdal. Celui-ci est stocké dans les cellules bactériennes(jusqu'a 40% de leur poids) constituant leur réserves énergétiques comme d'autres stockent de la graisse. Les boues sont préparées à l'établissement même avec cette barégine et s'obtiennent par culture naturelle (maturation) de bactéries sulforéductrices qui reconvertissent le soufre colloïdal en sulfures stables. Médicament thermal et naturel, les boues présentent des propriétés antalgiques et relaxantes. Elles sont utilisées en application locale, les éléments curatifs se diffusent sous l'effet de la chaleur.

Un Vaporarium unique en Europe

Bain de vapeur naturel formé par des galeries creusées à même la montagne.

Le Vaporarium, unique en Europe, est le trésor des thermes de Luchon. Il se présente sous la forme de plus de 150 mètres de galeries souterraines, naturelles, mais aménagées pour le confort du visiteur.
Filtrant à travers les parois des galeries, l'eau thermale sulfurée sodique crée dans cet espace une chaleur(aux alentours de 42°) humide(proche de 100%) qui favorise :
- L'équilibre pondéral,
- Le nettoyage de peau(le souffre dégraisse les pores),
- L'élimination des toxines.
- La relaxation musculaire.
- La perméabilité des voies respiratoires.

Une cure thermale à l'efficacité prouvée

CURE ORL : Les chiffres parlent

La cure permet de diminuer sa consommation de médicaments. Le montant des dépenses pharmaceutiques chute de 40% à 60% pour l'orientation ORL/Voies respiratoires. Dès la première année de cure, on constate une amélioration clinique de l'état de santé des malades dans 71% des cas. Au bout de trois cures, les chiffres atteignent 76% d'amélioration.

Rhumatologie

Amélioration notable de la santé chez 71% des curistes – et chez 76% après la 3ème cure. La plus grande étude sur le thermalisme à ce jour pilotée par l'AFRETH, prouve que le traitement thermal est le meilleur traitement actuel concernant l'arthrose du genou : affection dont souffre la moitié des curistes. Les soins thermo-minéraux contenant du soufre ont fait partie de l'étude. Les résultats à 6 mois : plus de 50% des patients curistes sont améliorés en termes de douleur et de fonction.
Des soins adaptés aux enfants : Station thermale pour le traitement des plus jeunes, Luchon en accueille chaque année plus de 2000 qui profitent des eaux thermales et de l'environnement.
Le souffre est aussi un élément constitutif important de l'appareil locomoteur : le cartilage articulaire étant soufré, le soufre thermal agirait essentiellement comme médicament d'appoint et ferait rétrocéder les troubles biochimiques en même temps que les manifestations cliniques.
Outre le soufre et ses multiples composés en équilibre instable, les eaux sulfurées sodiques contiennent en faibles quantités : fer, potassium, aluminium, silicium, gallium, phosphore, titane, plomb et de l'antimoine.

L'ensemble de ces éléments chimiques et biologiques constituent un outil thérapeutique complexe, mouvant, adaptable à chaque cas pathologique et non reproductible par quelque artifice pharmacologique.

Cure RH

A qui s'adresse la cure ?
Vous souffrez de rhumatismes dégénératifs ou d'origine inflammatoire, votre vie quotidienne est incommodée(...)

EN SAVOIR

ORL voies respiratoires

A qui s'adresse la cure ?
Vous souffrez d'inflammation, d'infection de la sphère ORL, ou des bronches, vous êtes atteint de façon chronique(...)

EN SAVOIR
 

Liens utiles

Luchon forme et bien-être Office du tourisme de Luchon Mairie de Luchon
 

Adresse & contacts

Adresse : Thermes de Luchon - Parc des quinconces - 31110 LUCHON
Tél : 05 61 94 52 52 - Fax : 05 61 94 52 51
Site : www.thermes-luchon.fr - E-Mail : contact.cure@thermes-luchon.fr

Service inscriptions préalables :
Tél : 05 61 94 52 65 - E-Mail : resa.cure@thermes-luchon.fr

Powered by Constellation